Amputation

Problèmes

 

Un certain nombre de problèmes spécifiques touchent les amputés.

Sur le plan physique, une amputation va réduire l’autonomie du patient, lui créer d’éventuelles douleurs, modifier sa sexualité. Il y a des moignons mal réalisés (cicatrices, adhérences, "mauvaise intervention ", œdème, flessum). Il y en a d’autres douloureux (irritations, hypersudation, bactéries, eczéma, allergies, névrome, membre fantôme).

Sur le plan économique, peuvent naître des problèmes d’emploi (reconversion), d’habitation et de véhicule (adaptations).

Sur le plan psychologique, les relations (familiales ou non) peuvent être perturbées, le sujet est fragilisé et surtout il doit construire une nouvelle image corporelle : c’est le travail de deuil (schéma établi par Elisabeth Kübler-Ross).

Le deuil est décomposé en cinq phases. Cependant, tous les amputés ne les ont pas forcément toutes passées, ni exécutées dans le même ordre, ni à la même vitesse. N’oublions pas que chaque cas est différent parce que particulier.

Le déni serait la première phase, le patient ne peut accepter la réalité.

Ensuite monte l’agressivité, la révolte contre la réalité du nouvel état physique.

La dépression succède. L’amputé n’arrive pas à faire face à la nouvelle situation.

Vient le marchandage et le retour de l’espoir. Sous certaines conditions, l’amputé entreprend d’appréhender sa nouvelle situation.

Enfin, c’est l’acceptation et le début de la reconstruction.

 

page précédente haut de page page suivante

 

 

retour index


Amputation
Douleur et fantôme
Proyhèses
Sports
Humour
Liens
Site